II) Quels sont les inconvénients d'une hydrolienne et d'une éolienne ?

=>Accueil

 

A) Chez les hydroliennes :

1) Corrosion de l'eau de mer.

    Le principal problème est causé par la corrosion de l'eau de mer. Dans les eaux turbides (vaseuses), du fait de la présence de sable en suspension (dans le Pas de Calais par exemple), l’érosion des pales d’hélice ou des pièces mobiles par le sable est très forte.

    Pour éviter le développement des algues et organismes encroutants sur l'hydrolienne, il faut utiliser un antifouling(peinture anti salissures destinée à empecher les organismes marins de se fixer à la coque des bateaux). Cet antifouling doit être refait régulièrement, ce qui induit un coût d'entretien important (intervention en mer, etc...).

    D'autres facteurs interviennent sur les dégradations des hydroliennes : La salinité de l'eau, la puissance des courants.

    Ainsi, l’entretien doit être très fréquent, mais il est plus difficile qu’à l’air libre puisqu’on ne peut pas les ouvrir sans que l’eau ne pénètre à l’intérieur et n’endommage tous les systèmes (mécanique et électrique). De plus, certaines hydroliennes sont difficiles d'accès à cause de leur profondeur, et de la circulation maritime au-dessus. Pour cette raison, certaines hydroliennes ont une structure émergeant de l’eau, qui peut être gênante pour la navigation. Des systèmes à ballasts pourraient permettre de faire monter ou descendre les unités de production. Elles coûtent donc très cher à l’entretien et à l’installation.

    De son côté, la corrosion effectué par le vent sur les éoliennes est moins importante, et celles-ci sont plus facile d'accès pour l'entretien : elles sont donc plus avantageuses sur ce point.

De la rouille :

(Cliquez dessus pour agrandir)

 

2) Impacts possibles sur l'environnement.


    Les impacts potentiels des hydroliennes sur l'environnement sont encore mal connus, mais on sait que les hydroliennes créent des zones de turbulences qui modifient la sédimentation et le courant, avec de possibles effets sur la flore et faune juste en aval de leur positionnement. Ces aspects sont actuellement analysés par les études d'impacts.
    Ces phénomènes préoccupent notamment les pêcheurs qui travaillent dans les zones d'intérêt : selon certaines hypothèses, les zones de turbulence créées par les turbines empêchent les dépôts de sédiment et donc le développement de la flore, et créant ainsi à long terme une zone morte. Ces turbulences pourraient aussi remettre en suspension plus de nutriments et favoriser le plancton qui nourrit certains poissons, et ainsi déséquilibrer l'équilibre marin.

    La rouille et la corrosion des matériaux la composant ne permettent presque pas leur récupération et leur réutilisation après la fin de la vie de l’hydrolienne. Ceux-ci sont donc destinés à être détruits ou jetés et se transforment en déchets.

vitesse des flux autour d'une hélice :

Rouge = grande vitesseBleu = petite vitesse

(cliquez dessus pour agrandir)

 

B) Chez les éoliennes :

1) Vents aléatoires.

En effet, la puissance des vents est très difficile à prévoir car elle n'est pas constante. Ceci fait que le rendement des éoliennes est très variable : il y a donc besoin d'une autre source d'énergie pour éviter une panne d'électricité à cause d'un manque de vents sur une grande période. Pour palier à ce problème, on essaye de placer ces éoliennes dans des endroits très venteux, mais le rendement n'est toujours pas constant.

 2) Bruyante.

L'éolienne, à cause de ses mouvements mécaniques (rotor...) produit du bruit qui peut nuire habitants environnants. En effet, depuis l'installation des éoliennes nous avons pu remarquer un grand nombre de plaintes contre les éoliennes à cause de leur nuisance sonore. Les éoliennes représentent donc une gêne sonore pour les riverains habitants à proximité.

 

exemple d'une pétition contre les éoliennes, réalisés dans l'Aisne.

(cliquez dessus pour agrandir)

 

 

=>Accueil

49 votes. Moyenne 3.10 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site