I) Quels sont les différents avantages d'une hydrolienne et d'une éolienne ?

=>Accueil

A) Chez les hydroliennes :

1) Non-bruyante.

L’hydrolienne ne génère pas de bruit, puisqu'elle tourne lentement : ainsi, elle ne crée que très peu de mouvements et donc de déplacements d'eau. Ces bruits mécaniques sont très limités car elle ne comporte pas de multiplicateurs de vitesse à engrenages. Elle est silencieuse au fond de l'eau et inaudible en surface : la vie marine n'en est pas dérangée.

 

2) Sécurité.

La forme du rotor de l'hydrolienne a été étudiée afin de ne pas présenter de dangers : aucune pièce mobile n’a de vitesse supérieure à 2 ou 3 fois celle du courant, les pales ont des bords arrondis non-coupants, l’hélice est ceinturée par un anneau lisse éliminant les arêtes de bout des pales. De plus, la vitesse de l’eau dans le sillage juste derrière le rotor sera réduite d’environ 10%, le sillage se dissipera complètement 20 mètres environ derrière l’hydrolienne. Un poisson s’approchant du rotor se trouvera rejeté à l’extérieur de celui-ci, comme lorsqu’il s’approche d’un rocher dans le courant.


3) Prévisibilité.

 La production d'électricité à partir d'une hydrolienne peut être facilement prévisible, puisque l'on peut connaître les marées à l'avance, en effet certains courants sont continus. Les courants marins représentent une ressource intéressante puisque la densité de l'eau est environ 1000 fois supérieure à celle de l'air : l'énergie cinétique est donc bien plus importante et la production d'énergie en est considérablement augmentée.

 

B) Chez les éoliennes :

1) Impact sur la faune très faible

Plusieurs études sur les éoliennes montrent que le nombre d'oiseaux tués par celles-ci est négligeable par rapport au nombre de ces derniers qui meurent en raison d'autres activités humaines. Par exemple, au Royaume-Uni, où il y a quelques centaines d'éoliennes, il y a environ chaque année un oiseau tué par éolienne et 10 millions à cause des voitures. Une autre étude suggère que les oiseaux migrateurs s'adaptent aux obstacles ; ces oiseaux qui ne modifient pas leur route et continuent à voler à travers un parc éolien seraient capables d'éviter les pales, du moins dans les conditions de l'étude (vent faible et en journée). Au Royaume-Uni, la Société Royale pour la protection des oiseaux a ainsi conclu que :

« Les preuves disponibles suggèrent que des parcs éoliens correctement positionnés ne représentent pas un danger significatif pour les oiseaux. »

Selon la Ligue pour la protection des oiseaux, aux exceptions du vanneau huppé, du chevalier gambette et de la barge à queue noire, de nombreuses espèces semblent pouvoir utiliser l'espace proche des parcs éoliens pour nicher.

 

2) Aspect environnemental

 

Les éoliennes ne consomment pas d'eau douce (l'accès à l'eau douce est une problématique de premier plan à l'échelle mondiale), ne nécessitent pas de pesticides, n'induisent pas de pollution thermique, n'induisent pas de pollution radioactive, n'ont pas d'impact sur la qualité de l'air ni de l'eau, ont une empreinte surfacique très faible (la présence d'une éolienne est compatible avec les activités agricoles) et ont un impact sur la biodiversité presque négligeable. Elles sont de plus, disponibles presque partout, de manière décentralisée. Ce sont des énergies propres qui ne produisent directement ni dioxyde de carbone, ni dioxyde de soufre, ni mercure, ni fines particules, ou n'importe quel autre type de pollution de l'air ou de l'eau. Elles ne produisent pas de déchets radioactifs à vie longue.

Ensuite, il ne faut pas oublier que le vent est une source d'énergie exploitable sans paiement, en effet il n'appartient à personne, son exploitation est donc libre. L'énergie éolienne est une énergie renouvelable dont le gisement est inépuisable à l'échelle de temps des civilisations humaines. En effet, c'est le soleil qui influe sur les vents, en créant des différences de température, de pression atmosphérique. Tous ces critères interviennent sur les vents, et tant que le soleil existera, ceux-ci seront présents et nous permettront de produire de l'énergie. Ce qui nous laisse encore 5 milliards d'années pour utiliser ces phénomènes.

 

C) Exemple :

 Avec un débit total de 14000 m3 d'eau par seconde, le Gulf Stream constitue une source d'énergie renouvelable quasiment illimitée, qui a pour origine le régime des vents entre l'équateur et les pôles dû aux écarts d'apports solaires et à la rotation de la terre.

Des turbines immergées à 60 m de profondeur dans le Gulf Stream auraient une vitesse quasi-constante de 8 km/h. L'eau du Gulf Stream est 832 fois plus dense que l'air : l'énergie cinétique serait donc équivalente à celle des vents de 230 km/h.

(cliquez dessus pour agrandir) 

 

=>Accueil

37 votes. Moyenne 3.19 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×